Le microbiote intestinal : influence sur la santé et modulation

J’ai le plaisir d’intervenir dans le diplôme universitaire de Biologie Agrosciences Bordeaux, ‘Compléments Alimentaires: Sécurité, Efficacité, Innovation‘ pour parler de microbiote.

Séminaire sur le microbiote intestinal: influence sur la santé et modulation


J’ai réalisé une synthèse des connaissances actuelles sur le microbiote intestinal, ses liens avec la santé et certaines pathologies. De nouvelles stratégies médicales basées sur les microbiotes émergent pour de nombreuses maladies, en particulier les maladies inflammatoires chroniques.

Dysbiose et maladies

D’ailleurs, l’INSERM a récemment réalisé un dossier très complet présentant cette effervescence de la recherche. La dysbiose est un changement de communauté microbienne (modification des espèces présentes) lié à un dysfonctionnement dans le corps. On imagine aisément des liens entre dysbiose et les maladies inflammatoires de l’intestin. Mais en plus, il semblerait que d’autres maladies puissent aussi être reliées.

En particulier, le microbiote intestinal pourrait avoir un rôle important dans les pathologies liées au cerveau, incluant dépression, anxiété et même maladies d’Alzheimer et Parkinson. Cependant, un grand nombre d’études n’ont été réalisées que chez les animaux, et peu d’essai clinique le valide chez l’humain. De plus, la faible compréhension des mécanismes impliqués rend, pour l’instant, tous traitements basés sur le microbiote peu réalistes. Mais c’est une voie prometteuse pour le futur.

Qu’est-ce qui pourrait influencer le microbiote intestinal?


Je me suis aussi particulièrement intéressée à l’effet du mode de vie: alimentation, activité physique et stress ont de grandes influences sur notre microbiote. Mais aussi les xénobiotiques (médicaments et additifs alimentaires) déstabilisent sur le long terme les populations bactériennes de nos intestins. D’un autre côté les probiotiques pourraient aider à installer des souches bactériennnes commensales (=amies). Une grande refonte législative est en cours au sujet des probiotiques, qui à l’heure actuelle manquent souvent de recherche clinique.

Des traitements du futur pourraient combiner transplantation fécale, compléments alimentaires et les futurs pharmabiotiques (= ‘vrais’ médicaments probiotiques). La transplantation fécale est un traitement original dont les médias se sont emparés. Cependant, à l’heure actuelle une seule maladie (infection récidivante à Clostridium difficile) est réellement traitée par cette technique. Mais il faut bien l’avouer, les taux de succès supérieurs à 80% sont époustouflants.

De manière très enthousiasmante, des études sur l’effet de la médecine traditionnelle chinoise sur le microbiote émergent dans la littérature. J’écrirais bientôt plus en détails sur ces découvertes qui ouvrent les questions suivantes : est-ce que le shiatsu pourrait influencer le microbiote intestinal? Est-ce que cela pourrait améliorer certains symptômes? Est-ce que cela pourrait expliquer certains des effets suggérés par la théorie de médecine chinoise?

Le microbiote pourrait-il être modifié par le shiatsu?
Aurore

Aurore

+ d'articles

Le microbiote intestinal : influence sur la santé et modulation

Notre microbiote est essentiel à notre santé. Plusieurs pathologies pourraient être liées à une dysbiose microbienne. Et puisque plusieurs facteurs influencent notre microbiote, cela me questionne sur l’effet potentiel du shiatsu.

Tenugui

Tenugi, confort et hygiène lors d’une séance de shiatsu

Illustration Aurore Shiatsu article prévention

La prévention: le premier rôle du shiatsu

Même sans manifestation apparente de maladie, il est intéressant de recevoir une séance de shiatsu en prévention. En effet, des troubles énergétiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *