L’automne : les 8 conseils de la médecine orientale

Du 8 août au 22 octobre, c’est l’automne

Septembre, c’est la reprise après les pauses estivales des activités professionnelles, scolaires et de loisirs : la rentrée est agitée pour beaucoup de personnes!

Pourtant, en automne, la durée des jours et la température diminuent, c’est le moment des récoltes (les derniers légumes du soleil, vendange, arbres fruitiers, …), les feuilles des arbres tombent. Cela correspond donc à un certain repli de la nature.
En médecine chinoise, ceci est considéré être des énergies descendantes. Puisque l’Humain.e fait parti de la nature, cela nous invite à suivre son rythme. Ainsi, il est recommandé d’abandonner l’effervescence de l’été pour ralentir progressivement.
Les saisons sont décalées en médecine chinoise, les solstices et équinoxes marquent le milieu des saisons. Ainsi, l’automne commence le 8 août et finit le 22 octobre.

Pour aider le corps à bien vivre dans cette saison, pour garder la forme et le moral, je partage ici des conseils d’hygiène de vie basés sur la médecine orientale (chinoise et japonaise)

Un peu de contexte pour comprendre la logique

En médecine chinoise, chaque saison est associée à un élément: c’est le Métal pour l’automne. Parmi les nombreuses fonctions corporelles réalisées au sein de cet élément, il y a celles de l’échange entre l’intérieur et l’extérieur. Ainsi, cet élément est associé à :

  • La peau qui est une barrière physique entre intérieur du corps et extérieur
  • poumon qui fait entrer l’oxygène dans l’organisme et rejette les déchets gazeux (dioxyde de carbone).
  • le nez qui est la « porte d’entrée de l’air » avec ses rôles dans l’odorat et de protection au intrusion (mucus nasal)
  • Au gros intestin : qui fait entrer des nutriments, eau, sels minéraux et vitamines dans l’organisme et rejette les déchets solides (selles)
  • Le système immunitaire qui permet de défendre l’organisme contre l’intrusion de pathogènes externes dans notre interne.

A noter que toutes ces zones sont connues pour héberger nos microbiotes (cutanés, nasaux, pulmonaires et intestinaux). Les recherches scientifiques mettent à jour des nouvelles interactions entre les cellules microbiennes et nos cellules immunitaires. La recherche actuellement suggère donc des rôles importants de notre microbiote pour la défense de notre organisme… ce que la médecine orientale prend en compte depuis longtemps !

Ainsi pour tout problèmes ORL (nez bouché ou goutte au nez), essoufflement, immunitaire, de peau, d’excrétion, … on travaillera en shiatsu l’élément Métal.
L’inquiétude et la tristesse sont deux émotions fortement en relation avec l’élément Métal : l’ennui, les pleurs, le pessimisme, la mélancolie, la sentimentalité… sont des conditions mentales influençant et influencés par le Métal.
En automne, le Métal reçoit une vague énergétique. Ainsi prendre soin du couple de méridiens Poumon-Gros Intestin est bienvenu en cette saison. Comment faire cela?

Les 8 conseils d’hygiène de vie pour l’automne

1. Respirer

Bien-sur, pratiquer des exercices de respiration est toujours utile, mais cela l’est encore plus en automne!!!
Respirer à plein poumon minimise les états mélancoliques de cette saison, renforce les défense immunitaires de l’organisme.
Le plus simple, mais qui montre de réels influences sur nos paramètres biologiques, est la respiration en cohérence cardiaque.

Inspirer pendant 5 secondes par le nez et expirer pendant 5 secondes autant d’air que possible (préférentiellement par le nez, mais si vous préférez la bouche cela est très bien aussi).

A faire idéalement pendant 5 minutes 3 fois par jour.

2. Mouvements dynamiques et étirements

A/ En position debout, étirer et monter les bras droits à la vertical, puis laissez les tomber devant vous sur de grandes expirations. A faire au moins 10 fois par jour.

B/ Faire des mouvements comme si on tirait à l’arc sur une grande inspiration, expirer en revenant au centre, au moins 10 fois de chaque côté.

Étirement de l’arc

C/ Crocheter les deux pouces dans le dos, sur l’inspiration tirer vos bras vers le sol tout en ouvrant la poitrine. Puis, sur l’expiration se pencher en avant en allant chercher le plus haut possible avec les bras (cf. image 2)

3. Des percussions de Do In

  • Debout ou assis, faire des percussions du bout des doigts sur le haut du thorax pour faire vibrer les alvéoles pulmonaires et booster le système immunitaire.
  • Insister particulièrement sous les clavicules près de l’épaule
  • Poursuivre en tapotant sur une ligne qui descend face interne du bras, de l’intérieur de l’épaule, vers le coude puis au pouce. Remonter sur la face externe du bras, de l’index jusqu’à derrière l’épaule.
Trajet Poumon
Trajet Gros Intestin

4. Marcher ou sorties vélo en pleine nature

S’activer en pleine nature si possible, quelque soit le temps, afin de stimuler les poumons. Adapter l’intensité de vos activités pour ne pas aller jusqu’à l’épuisement.

5. Alimentation

Les aliments préconisés sont ceux de saveurs dites douce/piquante et de natures neutre/fraîche (ou tiède quand la période devient plus froide).

  • Les légumes blancs et piquants sont idéaux : céleri, navets, radis, choux, oignons, poireaux, cresson, endives, fenouil, asperge, laitue
  • On peut consommer toutes les céréales : avoine, maïs, millet, orge, riz, blé, …
  • Ainsi que toutes les légumineuses : pois et haricots et la majorité des fruits secs et oléagineux (graine de courge, tournesol, pistache, noix, …).
  • Les fruits de saisons seront préférés ainsi que ceux avec un tropisme spécifique pour le Métal donc : raisin, papaye, noix de coco, pomme, prune, mandarine, poire, abricot (en saison en août, sans excès)
  • On ne fera pas d’accès des condiments tels que ail, cannelle, cumin et clou de girofle sauf si les températures deviennent bien plus fraîches. On préférera thym, safran, menthe, origan, alors qu’on évitera le gingembre, piment et poivre.

En automne, les cuissons sont plus longues qu’en été: au four, gratin, soupe, purée, plat en sauce, voire friture. Il est aussi préférable de diminuer la quantité d’aliments crus.

6. Introspection

C’est un temps idéal pour réaliser des bilans, pour un travail de fond, analyser nos expériences et les intégrer pour nos futurs choix.

7. Huiles essentielles

Pour aider à faire passer la déprime automnale, les huiles essentielles peuvent aider. Selon les principes de la phyto-énergétique de Michel Odoul et Elske Miles, on peut appliquer ces mélanges d’huiles essentielles sur les méridiens concernés.

!! Attention produit naturel ne signifie pas anodin! Respecter les doses (2 gouttes, ce n’est pas 3!). Pour toutes maladies graves ou chroniques, et interactions médicamenteuses, vérifier au près de votre médecin ou pharmacien.nes spécialisé.es.!!

Général pour le Métal: appliquer sur les pouces et poignets face interne (trajet Poumon de la partie 3)
90% Huile végétale
4% Huile essentielle Lavande Aspic (Lavandula spica)
4% Huile essentielle Pin sylvestre aiguilles (Pinus sylvestris)
2% Huile essentielle de Ravintsara (Cinnamomum camphora ct cinéole)

Pour aider le poumon : appliquer le long du méridien sur pouces et poignets face interne (trajet Poumon de la partie 3) le mélange suivant:
90% Huile végétale
4% Huile essentielle de Ravintsara (Cinnamomum camphora ct cinéole)
4% Huile essentielle de Niaouli (Melaleuca quinquenervia)
4% Huile essentielle Eucalyptus Radié (Eucalyptus radiata)

En cas de troubles du transit : appliquer sur les index et poignet face externe (trajet Gros Intestin de la partie 3)
– 90% Huile végétale5% Huile essentielle Lavande Aspic (Lavandula spica)
4% Huile essentielle Pin sylvestre aiguilles (Pinus sylvestris)
1% Huile essentielle Hysope Couchée (Hysopus off. Decumbens)

8. Recevoir un shiatsu

Un shiatsu accompagne le corps et l’esprit à s’harmoniser dans cette période. Cela peut aussi aider les problèmes de types : gorge sèche, toux, cheveux et peau sèche ou eczéma, problème de transit, oppression thoracique, les réveils vers 4-5h du matin… Il pourra aussi préparer la période suivante (hiver) et booster le système immunitaire.

Pour prendre RDV.

Aurore

Aurore

+ d'articles

Le microbiote intestinal : influence sur la santé et modulation

Notre microbiote est essentiel à notre santé. Plusieurs pathologies pourraient être liées à une dysbiose microbienne. Et puisque plusieurs facteurs influencent notre microbiote, cela me questionne sur l’effet potentiel du shiatsu.

Ateliers Do In

Ici date et lieux des prochains ateliers Do In, l’auto-shiatsu pour acquérir des gestes de prévention santé.

Tenugui

Tenugi, confort et hygiène lors d’une séance de shiatsu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *